VetoPartner : logiciel vétérinaire
 

Analyseurs biologiques

IDEXX
VetLab Station
SCILVET
Station vIP
MELET SCHLOESING Ph.DIAGNOSTICS FUJIFILM
Station FAARM
BOULE MEDICAL KITVIA
Compatible avec tous les analyseurs branchés sur la VetLab Station d'IDEXX

Protocole de mise en place liaison VetoPartner<>IDEXX VetLab Station
Utilisation au quotidien

100% des analyseurs IDEXX
Compatible avec tous les analyseurs branchés sur la station Scil vIP

Protocole de mise en place

100% des analyseurs branchés sur la station vIP
————–
Depuis toujours compatible en liaison direct RS232 (série) pour :

Scil Vet ABC
Scil Vet ABC Plus+
Scil VetScan
Scil SpotchemE
Scil SpotchemEL
Scil pocH-100iVDiff
Scil Reflovet Plus
Compatible en liaison direct RS232 (série).

Protocole de mise en place

MS4
MS4-5
M-Scan II via MS-Link
Compatible en liaison direct RS232 (série).

Protocole de mise en place

Rubis 18
LMG20
Compatible avec tous les analyseurs branchés sur la station FAARM de FUJIFILM

Protocole de mise en place

100% des analyseurs FUJIFILM
Compatible en liaison direct RS232 (série).

Protocole de mise en place

EXIGO EOS
Via le logiciel PROVET

Protocole de mise en place

KITVIA

En pratique, comment ça se passe ?

Pour les analyseurs branchés sur une station :

  1. Depuis un de vos ordinateurs, on clique sur un bouton pour faire une « demande d’analyse ».
    La demande arrive sur la station avec les informations du propriétaire et de l’animal : donc aucune ressaisie.


  2. Une fois l’analyse réalisée, elle arrive toute seule dans VetoPartner au format PDF (c’est la station qui créé le fichier PDF).
    Une icône clignote sur l’ensemble de vos ordinateurs pour vous prévenir. Un clic et l’analyse est stockée dans le dossier médical.

Pourquoi l'analyse n'arrive pas toute seule dans le dossier médical ?
Tout simplement parce qu'il faudrait avoir une confiance aveugle envers la station des analyseurs.
Si elle ne transmettait pas le bon numéro de l'animal avec l'analyse (cela a déjà été constaté pour des raisons qui s'expliquent), alors cela demanderait beaucoup plus de travail pour corriger l'erreur de l'automatisme. Puisque la confirmation par un être humain ne demande qu'un clic, alors on choisit d'être pragmatique.

Conseil : les répertoires partagés qui permettent de faire communiquer VetoPartner et les stations devraient TOUJOURS se trouver sur la machine principale qui possède la base de données. En centralisant tout, on maîtrise mieux le paramétrage. Nous conseillons cela par expérience. Les problèmes commencent quand on éparpille ses dossiers.

Pour les analyseurs connectés en direct via un câble série (RS232) :

Aucune demande d’analyse n’est possible. Ce n’est pas prévu par les analyseurs.
Une fois l’analyse réalisée, elle arrive toute seule avec les données brutes dans VetoPartner.

Une icône clignote sur l’ensemble de vos ordinateurs pour vous prévenir .
Un clic et l’analyse est stockée dans le dossier médical.

Un éventuel « modèle d’analyse » est appliqué sur les données brutes pour y ajouter ce que l’analyseur ne transmet pas : les bornes et les libellés renommés des tests.
La présentation de l’analyse au niveau de l’impression est gérée par VetoPartner par un « modèle d’impression ».

Exemple d'une analyse IDEXX dans l'historique d'un dossier médical

Vue d'ensemble des analyseurs

Nous avons arrêté d'ajouter les photos des nouveaux analyseurs depuis l'apparition des stations, puisque l'avantage des stations est de vous garantir que tout futur analyseur pourra être connecté et donc utilisé avec VetoPartner.






analyseurs.txt · Dernière modification: 2018/01/14 17:19 par yann